Rechercher
  • Sabrina Cecchini

La scarification pour exprimer sa souffrance


C'est souvent pendant l'adolescence que débute la scarification. Cette automutilation, aussi violente puisse-t-elle paraitre, est souvent méconnue des parents.


Les adolescents montrent peu leur corps, ou prennent le soin de s'abimer la peau sur des parties bien cachées du corps.


Parler de ses souffrances passées ou présentes, ou de son anxiété face à l'avenir, n'est pas aisé pour tout le monde. Parfois, la seule manière d'exprimer ce trop plein d'émotions négatives passe par ces gestes qui permettent de dévier la souffrance psychique vers une souffrance physique, plus supportable.


Il est difficile pour les parents de cerner leurs adolescents car ils traversent un cycle de vie où ils se construisent avec le monde extérieur plus qu'avec leur famille.

Rétablir un minimum de contact avec eux, s'intéresser à eux en les laissant s'exprimer librement, surveiller leur vie sans les épier, restent les meilleurs moyens pour ne pas les abandonner à leur mal-être.

17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout